Hello ! Surfeurs de tout poil...

De tout poil, de tout poil, attention à pas me bouffer non plus... Certains carnivores sont avides de batraciens...

Soyez les bienvenues, chaque premier vendredi du mois, je vous livre mes aventures (presque) sexuelles au travers des sites de rencontres que je parcours... Please to meet you !!! Crôak !



Le blog du Krapo dans les sites de rencontres

Le blog du Krapo dans les sites de rencontres

mercredi 13 février 2008

Conseils avisés du Krapo pour les filles qui visitent les sites de rencontres

Avant toute chose, pardon, chère lectrice et cher lecteur, je ne suis pas très fidèle… J’avais promis tous les vendredis et c’est souvent le mercredi, le jeudi… ou pas du tout !

Non pas que je méprise mon engagement envers toi, mais j’ai mes occupations… Le prix de la mouche et du ver a encore augmenté et il faut bien que je nourrisse mes globules crapauteuses, si je souhaite encore balader quelques temps mes doigts palmés sur ce clavier… Cela dit, comme on m'en fait la demande gentiment, je vous rappelle qu'il est possible de vous abonner à un fil qui viendra vous prévenir dès qu'il y a du nouveau sur le site : il suffit pour ça, en bas des pages, de cliquer sur Inscription à : Messages (Atom)

Trêve de grenouilleries, ce qui a été annoncé doit être tenu, voici donc le second volet des conseils du Krapo, cette seconde partie étant réservée aux filles… Que cela ne vous empêche pas, sombres têtards, d’y jeter un œil, sait-on jamais…

Pour commencer, il faut bien introduire mon propos… Quel genre de mecs rencontre-t-on sur les sites de rencontres ? Comme dans la vie, toutes les couches de la population sont représentées… C’est sans doute un peu plus concentré qu’ailleurs, mais bon…

L’autre question, sans doute la vraie, est : « qui n’est-il pas nécessaire de forcément rencontrer ? ».

Je tente un aperçu non exhaustif… tiré des mésaventures de copines grenouilles…

Pardon, je vais mieux présenter mon bazar – style mémoire scientifique… enfin je crôa…

1 – Qui sont les Meetland-boys à éviter ?

1.a – Les queutards

Pour eux, les sites de rencontres constituent une manne providentielle dans laquelle il suffit de piocher pour trouver de quoi remplir son lit… Il en existe plusieurs sous-catégories (le multiplicateur, l’amoureux des femmes, le psychopathe et l’amoureux délaissé) et on peut les rencontrer sans peine dans les autres catégories de Meetland-boys… D’ailleurs, en tout homme sommeille un queutard qui s’ignore… La nature, ne l’oublions pas, a tout créé dans le sens de la conservation de l’espèce…

1.a.I – Le multiplicateur

Sorte de héros pour lui-même, il se moque de savoir qui et comment… Seule la quantité apporte un soulagement à ce gros dépressif qui, dans la masse, tente d’oublier ses propres échecs… Contrairement à ce qu’il semble montrer, il ne s’aime pas et d’ailleurs, il ne sait pas aimer non plus. Voilà le genre de garçon qui, dans une candeur toute puérile, pense encore qu’il faut limer avec une fille pendant trois heures pour lui faire prendre du plaisir… Capable des pires mensonges pour arriver à son but, il les niera ensuite, prétextant une incompréhension fatale de l’autre… Son cri de guerre : « Tu n’as pas compris ce que j’ai voulu dire… »…

1.a.II – L’amoureux des femmes

Adolescent à vie, il ne peut résister à la beauté de la gente féminine, mais attention, fin esthète, il choisit et ne se laisse pas séduire, il séduit… Ses goûts sont difficiles à déterminer car dans chaque type de beauté, il arrive à faire son nid. Amateur des blondes, brunes, rousses, il ne rechignera jamais sur un beau châtain, pour peu qu’il y ait du charme en dessous… Il aime tout chez la femme, du corps à l’esprit et par conséquent, sa compagnie est très agréable… mais attention là encore, ce qui vient de le séduire chez vous, il ne va pas tarder à le trouver chez votre voisine… (voir Pierre Choderlos de Laclos pour plus d’informations…)…

1.a.III – Le psychopathe

Celui-là, est le moins drôle… Funeste créature, il est proche du multiplicateur dans ce sens que, comme lui, il ne s’aime pas. Ce désamour, a contrario du multiplicateur, est pathologique. Il privilégie la mauvaise image de soi et finit par s’y complaire pour pouvoir l’accepter… Dangereux sous tout rapport, il ne connait pas la culpabilité, en conséquence de quoi, il ne prend jamais conscience de la portée de ses actes. La souffrance et la peur de l’autre le font exister à ses yeux… et lui donne l’importance qu’il n’a jamais pu ou su obtenir autrement… Il est rare, mais prudence, c’est un fin séducteur, capable de tout pour arriver à ses fins… Une règle d’or à respecter, les premiers (au pluriel, vous avez bien lu…) rendez-vous doivent impérativement avoir lieu dans un endroit public… Attention au dernier petit verre à la maison avant de se quitter… ou au second casque de moto à aller chercher dans l’appart avant d’aller en boite… Vous êtes peut-être en présence d’un Freddy Kruger en puissance…

1.a.IV – L’amoureux délaissé

Issu de toutes les catégories, il se retrouve de façon aléatoire dans celle-ci pour des raisons sentimentales… Il vient d’être largué par l’amour de sa vie et pour conjurer le sort, va tenter de sauter tout ce qui bouge autour de lui… Se reconnait assez aisément car sanglote régulièrement après l’amour…

1.b – Les familiaux

1.b.I – Le divorcé se croyant veuf

Papa ou seul, il est en recherche active… Soit d’une maman pouvant le libérer des travaux ménagers qui le submergent ou parce qu’il en a assez de se tromper de programme machine, soit de refaire sa vie avant qu’il ne soit trop tard… La trentaine au mieux, il sera charmeur, agréable, mais pleins de tics (pas des tiques, quoi que…)… Dès le premier rendez-vous, il sortira de son portefeuille la photo de son ou ses enfants et là, il testera votre regard… Trouvez-les adorables et vous l’avez séduit… Il vous ennuie ? Répondez sèchement que vous n’aimez pas les enfants…

Il est divorcé, on ne le grugera pas deux fois… il tentera mille moyens de tester la femme qui est en vous afin de vérifier que vous n’êtes pas comme la précédente…. et en premier lieu, il vous assommera de questions lors du premier rendez-vous… Reconnaissable entre tous, il semble réfléchir entre chaque question, en fait il tente simplement de ne rien oublier… Son leitmotiv : « Lui ai-je demandé ce qu’elle regardait à la télé le dimanche soir ? »…

1.b.II – Les futurs papas (déjà dans leur tête)

Vous ne le savez pas encore, mais vous êtes en train de boire un verre pour la première fois avec le futur père de vos enfants… Vous l’ignorez, mais pas lui… En vous scrutant le regard, il imagine déjà quel mélange pourrait éclore d’un accouplement entre vos deux corps biologiques… L’horloge qui tourne dans votre ventre, il possède la même et son tic-tac lui est devenu insupportable… Mais ici aussi, prudence… Car, tout aussi craquant qu’il puisse être, vous mettre enceinte le fera immédiatement revenir sur terre et l’angoisse qui le prendra alors… vous quitter sur le champ…

1.b.III – Les pas encore partis de chez pm (traduire Papa-Maman…)

Un peu à part dans cette catégorie, l’enfant, c’est lui… Facilement reconnaissable, là où d’autres vous demanderaient si vous avez vu le dernier Woody Allen, lui vous demandera votre avis sur la nouvelle version de Thunderdômeinyourface, le nouveau jeu vidéo à la mode (… de chez lui en tout cas…).

Il a un côté sympa et bon copain, d’emblée, d’ailleurs, vous le trouverez amusant… amusant, c’est le mot… et puis pratique, au moindre souci posé par votre ordinateur de salon, il passera la soirée à chercher la solution sur tous les forums de boutonneux de la planète… Une panne de bécane ! Putain, y a pas pire… Il faudra vous habituer au langage technique et aux déclarations d’amour en langage sms (T tro bel J taim 6 for !), s’il ne finit pas cet envoi par : « Lol ! », vous pouvez peut-être le croire… Je vous souhaite également d’aimer le cinéma asiatique kung-fu…

Enfin, si votre rêve était d’avoir un enfant, sans accoucher et sans vous taper son éducation, cet adolescent providentiel est fait pour vous… prêt à l’emploi, mais pas toujours très propre…

1.c – Les hors-séries

1.c.I – Le dingue

Insignifiant au premier contact, il se révèlera plus moelleux au second… Une sorte de vin blanc sucré (trop ?) servi avec un mauvais foie gras… Sa discussion souvent intéressante (pas passionnante, ce n’est pas Einstein non plus, mais bon… par rapport à la moyenne, il s’en sort plutôt bien…), sa discussion donc, va très vite déraper sur une proposition complètement abracadabrante du genre : « tu accepterais d’être payé pour m’humilier ? »… Passé la seconde durant laquelle vous tentez de vous réveiller et de vous persuader que vous ne vous êtes pas assoupie tout simplement, vous apprendrez qu’il rêve qu’une jolie femme lui assène une série de coups de talons in the bollocks, son cul (à lui) enserré dans des lanières de cuir, le tout sur l’air de la Traviata… Abstenez vous de rire, au risque de briser un mythe…

1.c.II – Le fou de tuning

Le Jacky par excellence ! Sa passion, décorer les caisses… Mais attention, pas n’importe quelle caisse ! Nan ! Les Peugeot uniquement… Allez savoir pourquoi ! C’est tellement son truc, le tuning, qu’il ne conçoit pas qu’on puisse ignorer ce que c’est… Pourtant, faites l’expérience et tapez ce mot dans Word, il le marquera comme contenant une faute d’orthographe et vous proposera à la place : « Tubing, Turing, running » mais pas Tuning… Donc, il ne connait pas ce mot… Il faut cependant se méfier des correcteurs orthographiques ! Tenez, imaginez que vous saisissiez une recette de cuisine avec cette phrase : « Ajoutez quelques petits chèvres chauds… », bon, eh bien, le correcteur vous conseillera de mettre plutôt : « Ajoutez quelques petites chèvres chaudes… », ce qui n’est plus du tout la même recette… De quoi ? J’ai oublié de vous parler des fous de tuning ? Bah ! y avait-il autre chose à ajouter ?

1.c.III – Le comique

D’aspect agréable, il est aussi sympa que le toujours chez pm… Vous discutez avec lui sans ennui, il vous fait rire à plusieurs reprises lors de la première soirée… Vous avez bien remarqué une tendance particulière à systématiquement clôturer les quarts d’heure par des blagues pas toujours drôles, mais bon, qu’à cela tienne, vous lui trouvez d’autres qualités… Puis, dans les jours qui suivent, les blagues sont de plus en plus présentes et un beau soir, alors que vous avez eu l’excellente idée de lui présenter vos amis les plus proches, il monopolise l’ordinateur du salon et la discussion en faisant mater à l’assistance l’intégrale des Inconnus ou les inédits de Lafesse en boucle sur YouTube … Vous avez honte, mais c’est trop tard… Sa phrase favorite : « Et tu la connais celle-là… »… Trop mort de rire…

1.c.III – Le bellâtre

Cuilà, sa photo à lui, elle a fait bing-bing ! dans votre petit cœur… Ça existe un truc pareil ! La vachte ! Le fils de Delon jeune et de Sean Connery vieux ! Un regard pénétrant, des lèvres fuselées et deux petites fossettes placées là, sans aucun doute, pour faire craquer la dernière des nonnes… Vous avez appuyé sur le bouton Flasher… Il a répondu plus vite que vous ne l’attendiez, vous avez chatté, longtemps, en cam et vous n’avez pas vu… Vous n’avez pas remarqué, toute ébahie que vous étiez, les étranges mouvements de visage devant sa webcam pourrie… Les regards que vous pensiez qu’il vous lançait, étaient destinés à lui et à personne d’autre, vous avez cru qu’il vous admirait alors que c’était lui qu’il matait sans cesse dans la petite fenêtre de son logiciel de chat… Puis vous vous êtes retrouvés dans un petit restaurant sympa, vous avez discuté deux minutes de vous et le reste de la soirée de lui… Vous avez souvent eu l’impression de le gêner, de l’empêcher de s’admirer dans la glace trônant dans votre dos… Il a souvent remis ses cheveux en place, lissé ses sourcils bruns et pris cet air un peu veau qu’ont les mannequins des magazines glacés… Puis, lassée, vous avez décidé d’écourter la soirée et en vous quittant, il vous a regardé pour la première fois et ses lèvres fuselées ont prononcé cette phrase magique : « C’est quoi ta marque de crème gommante ? »…

2 – Conclusion

J’en appelle à toutes les mères de France !!! Qu’est-ce que je raconte, moi…

Il m’est souvent arrivé de croiser sur la route du web des filles qui se remettaient en question, se trouvaient trop moches, pas assez à la hauteur, trop grosses, trop minces, sans nichons, avec trop de fesses, sans humour, drôles mais pas jolie, pas bandantes, trop, seules, désolées, sans envies, perdues, se croyant abandonnées, indésirables, pas douées, n’attirant que les nazes, ou que les biens mais pour une nuit seulement, cachant leurs formes parce que trop, masquant le pas assez, se trouvant idiotes, trop jeunes, pas assez, foutues, larguées, sans charme, étonnées qu’on s’intéresse, sûres qu’on s’intéresse pas à elles et j’en passe…

Je me souviens de ce que j’ai dit à l’une de ces rencontres – appelons-la D… D sortait d’une relation et avait décidé de s’envoler sur la route du web, bien lui en a pris… Mais D doutait d’elle souvent, trop… Alors, je lui ai demandé de ne jamais oublier qu’avec ses vingt-et-un ans en bandoulière, son merveilleux sourire, sa beauté naturelle, son intelligence vive et son humour rare, elle valait bien plus que tous les petits mecs qu’elle allait croiser dans sa vie… ici ou ailleurs…

Vous êtes le maillon le plus important, ne le perdez jamais de vue et passez sur la route en laissant sur le côté la meute hurler… elle se fatiguera…

Message très personnel… à toutes celles qui mettent qu’elles ne supportent pas la fumée sur leur profil, je suis en train d’arrêter de fumer et ce genre de remarque m’ENERVE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La semaine prochaine, je vous explique pourquoi Meetland risque de devenir très vite le site le plus ringard du moment… Allez, bonne bourre…

Plouf !

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Et vous monsieur le Krapo, vous etes quel genre ?

Morille a dit…

tu comptes encore publier beaucoup d'articles comme ça?
c'est gentiment médiocre. rien de plus.

Krapo a dit…

Chère anonyme,

Je suis un batracien et ne peux donc pas appartenir à l'un des sous-groupes précités...
Laissez la magie etle mystère agir... Merde !!! Bisous crapuleux !

Quant à toi chère Morille, vis un peu, amuse toi... Ta vie est si vide qu'il te semble nécessaire de jouer les critiques à bouquins, rôle qui ne te va pas, le ridicule ne tue pas certes... Chère Morille, je te le promets, dès que tu as quelque chose d'intelligent à dire, je t'offre une rubrique... Je dors tranquille...

Krapo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
alejandro a dit…

Ah Bien vu « les pas encore partis de chez pm » On les appelle aussi des geeks ou les kikoolol .Ils sévissent aussi sur les jeux en réseaux genre warcraft ou guildwars. Ils ont des techniques de drague redoutables : « mdr g achté le Ideazon Zboard Merc Gaming Keyboard 55cm ave touch turbo et tir en rafale si sa t di pass chez moi cet aprem on va smaré - lfg9 rp5 r10 - lol » Il s’adressait à moi. J’avais pris un avatar féminin et cet imbécile n’avait pas vérifié qui se cachait derrière. L’idée de passer tout un après-midi avec un adolescent boutonneux et son engin de 55cm m’a mis tout en émoi.

Anonyme a dit…

Je suis moi même une Meeticienne ^^
Je trouve vos descriptions tellement réalistes! Chapeau ;)
A quand la suite...?

Anonyme a dit…

Bonjour,

Hé bien Krapo, chapeau bas, tes descriptions sont très réalistes! je dois dire que pour être une meetic girl je suis tombée sur ce genre de jeune homme...
bettyboop76

Amélie a dit…

Hey mister lover !
Y a quand même beaucoup de clichés dans ce que tu écries... mMis du vrai aussi et des clichés :p
Je ne pense pas qu'on puisse aussi facilement faire rentrer des gens dans des cases et, tu es bien placé pour savoir, que les relations humaines et même l'humain à part entière est complexe.
Bisouille

Krapo a dit…

Alejandro aux prises avec un ado et sa console, voici qui est irrésistible...

Merci aux meeticiennes qui ont pris la peine de laisser leur avis, c'est bien agréable...

Amélie, bien sûr que tu as raison, mais il ne faut pas oublier que mon blog est avant tout là pour faire rire... Il ne prétend à rien d'autres... Les clichés amusent, c'est ainsi...

Bises à toutes... et poignée de main à Alejandro... Laule... Plouf !!!